Devenir livreur

Comment devenir coursier independant chez call eats

Devenir coursier pour uber eats, call eats

Comment devenir livreur independent chez call eats, uber eats, deliveroo

Comment devenir livreur comme uber eats

Rémunération

Gagnez jusqu’à 14€ de l’heure en travaillant selon vos envies Connexion Notre service est ouvert de 9h à 23h, 7 jours sur 7

  1. Être majeur
  2. Être micro-entrepreneur
  3. Avoir un vélo
  4. Avoir un smartphone
  5. Avoir une pièce d’identité valable
PUB CALL EATS
comment devenir livreur

Comment devenir livreur indépendant

Le statut d’auto-entrepreneur est indispensable pour être livreur indépendant, que ce soit via Uber Eats, Call Eats, Frichti, Stuart, You2You ou encore Deliveroo. Mais avant de créer votre auto-entreprise de livraison et de vous inscrire sur une plateforme, il important de connaître les particularités du métier. Choix d’une application et d’un mode de locomotion, assurances, formation, achat de matériel, rémunération ou encore réservation de créneaux : découvrez tout ce qu’il faut savoir pour devenir coursier auto-entrepreneur.

Livreur préparateur de commande

Le chauffeur livreur prépare et charge les colis dans son véhicule et livre la marchandise chez ses clients selon une tournée prédéfinie correspondant à un périmètre géographique plus ou moins étendu. Les distances sont généralement courtes, ce qui permet de livrer une quantité importante de clients en un laps de temps réduit.

devenir livreur uber eats

Livreur dans la ville de mulhouse

"Pour devenir livreur chez call eats, uber eats ou deliveroo vous avez besoin des accessoires pour votre velo ou scooter"
groomsman
Chris.J
Blogger Call Eats

La livraison à domicile

En ce qui est de nous ?

Nous sommes une plateforme française de livraison à domicile qui vous permet de commander ce que vous voulez et quand vous voulez de chez vos restaurants, snacks, boucheries et boulangeries locaux aussi facilement que de commander une course. En effet, notre plateforme vous permet de vous faire livrer à Mulhouse -avec un tarif très raisonnable et attractif- par des personnes accueillantes, serviables et persévérantes.

Notre application sur Play Store / App Store:

Bien entendu, notre application donne accès à une large gamme que ce soit pour des Restaurants, Snacks, Boucheries ou Boulangeries afin que vous puissiez choisir dans leurs menues vos préférés et vous les faire livrer quand vous le jugez nécessaire.

À lire avant la création d'entreprise pour devenir livreur

  • Le prélèvement à la source : entrée en vigueur le 1er janvier 2019, cette réforme touche salariés et indépendants. Le microentrepreneur règle désormais l’impôt sur le revenu sous forme d’acomptes (mensuellement ou trimestriellement). Les acomptes sont calculés par l’administration fiscale sur la base de la déclaration de revenus de 2018. Pour les nouveaux autoentrepreneurs, 3 solutions s’offrent à eux : attendre septembre 2020 pour établir leur déclaration de revenus pour 2019 ou commencer à verser des acomptes calculés grâce au simulateur mis en place par l’administration fiscale ou opter pour le versement libératoire.
  • Le prélèvement libératoire : l’autoentrepreneur pourra opter pour ce versement à condition que son revenu ne dépasse pas 27 519 € par part du quotient familial (27 086 € en 2019). Soit 55 038 € pour un couple sans enfant.
  • Exonération de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) : le microentrepreneur dont le chiffre d’affaires annuel HT ne dépasse pas les 5 000 € est exonéré de CFE, ainsi que des taxes pour frais de chambre de commerce et d’industrie (CCI) et de chambre de métiers et d’artisanat (CMA).
  • La mise en place d’une indemnisation chômage : ce droit est ouvert à compter du 1 er janvier 2019 aux travailleurs indépendants en cessation d’activité à deux conditions : que l’entreprise ait fait l’objet d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire et justifie d’un bénéfice annuel d’environ 10 000€
  • Transition vers le régime général (CPAM) : l’année 2019 marquera une transition progressive des microentrepreneurs, travailleurs indépendants, vers le régime général (CPAM) depuis la suppression du RSI.
  • La loi Pacte : cette loi prévoit de nombreux changements. Le Stage de Préparation à l’Installation (SPI) sera facultatif pour les artisans et son coût abaissé à 194€. Le projet de loi Pacte vient également supprimer l’obligation d’ouvrir un compte bancaire dédié à l’activité de la microentreprise sous conditions. 
  • La loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) prévoit un alignement du congé maternité des indépendantes sur celui des salariées.
  • Les nouveautés de l’ACRE : Alors qu’elle était ouverte à tous depuis le 1 er janvier 2019, l’ACRE va être à nouveau soumise à des conditions à compter du 1 er janvier 2020 : parmi ces conditions : être demandeur d’emploi, bénéficier de minima sociaux, avoir moins de 25 ans, etc.
    Les nouveaux bénéficiaires de l’ACRE profiteront de cette aide pendant seulement 1 an (contre 3 ans auparavant).
    Le taux de l’exonération sera de 50 % (contre 75 % jusqu’en 2019). Pour ceux qui bénéficiaient de l’ACRE avant 2020, les taux d’exonération seront revus à la baisse : ils seront de 25 % la 2ème année (contre 50 % actuellement) et de 10 % pendant la 3ème année (contre 25 % actuellement).
  • Revalorisation des seuils de chiffre d’affaires : il est d’usage de revaloriser ces seuils tous les 3 ans. Le projet de loi de finances 2020 prévoit de réhausser ces seuils sur 2020, 2021 et 2022  à :
    – de 170 000 € à 176 200 € pour les activités d’achat-revente et de fourniture de logement (micro-BIC) ;
    – de 70 000 € à 72 500 € pour les autres prestations de services commerciales, les prestations de loueurs en meublé (micro-BIC) et les prestations de services libérales (micro-BNC)
  • Revalorisation de certains seuils applicables en matière de TVA :
    La revalorisation des seuils de chiffre d’affaires s’accompagne naturellement d’une revalorisation des seuils permettant de bénéficier de la franchise de TVA : 
    – seuils classiques de la franchise en base de TVA : 85 800 € pour négoce (achat-revente) et fourniture de logement (82 800 € en 2019) et 34 400 € pour prestations de services et loueurs en meublé (33 200 € en 2019).
    – seuils majorés de la franchise en base de TVA : 94 300 € pour négoce et fourniture de logement (91 000 € en 2019) et 36 500 € pour prestations de services et loueurs en meublé (35 200 € en 2019).
    Le régime simplifié d’imposition réel de TVA pourrait s’appliquer aux microentreprises dont les recettes ne dépassent pas 818 000 € pour les activités de négoce et fourniture de logement (789 000 € en 2019) et 247 000 € pour les prestations de services et locations en meublé (238 000 € en 2019).

Apprendre les bases du métier

Fina­le­ment, une fois que vous êtes prêt à faire vos pre­mières livrai­sons, il est grand temps de com­prendre les bases du métier afin de réussir son premier shift, car une bonne pré­pa­ra­tion vous per­met­tra de réagir vite de ne pas perdre du temps. Ainsi, en allant plus vite, tout en restant en sécu­ri­té, vous pourrez maxi­mi­ser votre chiffre d’af­faires et donc vos revenus.

30

Juin 2020


    Veuillez prouver que vous êtes humain en sélectionnant Clé.

    go top